• Le Baby Blues est passé par moi

    Après le récit de mon premier accouchement et avant de te parler du deuxième, je vais te raconter ce qu'il s'est passé après la naissance de ma Prem'S.

    Je m'en vais là te conter l'histoire de mon Baby blues. Ce moment où tu voudrais que tout soit parfait et être parfaite dans ton nouveau rôle de maman mais où au final tout va de travers!

    A la maternité, déjà, une fois la joie de l'accueil de cette petite poupée passée, j'ai senti le vent tourner. Elle pleurait énormément la nuit et ne me laissait pas dormir beaucoup! L'équipe soignante déjà peu aidante pour la mise en place de mon allaitement, ne l'a pas été beaucoup plus pour écouter mes doutes et mes craintes au sujet de mon retour à la maison seule,oui tu n'as pas oublié Lui est militaire et absent la semaine et forcément je suis sortie un mardi. Les phrases "Elle vient de naitre, il faut que vous trouviez votre rythme à toutes les deux" ou "C'est un bébé et un bébé ça pleure" je les ai entendues plusieurs fois pendant mon séjour à la maternité et après, et je peux te dire qu'elles ne sont pas très réconfortantes. Tu les as peut être entendues toi aussi.

    Une fois à la maison les choses ne sont pas allées en s'arrangeant! Entre les nuits très courtes, le ménage, la bouffe, la solitude et les hormones, difficile de tout gérer comme avant. Bien que très entourée par ma famille ( Pluies de paillettes sur eux) et par Lui qui prenait le relais dès qu'il était présent, j'avais beaucoup de mal à créer un vrai lien avec ma Mouflette et surtout à la comprendre.

    L'arrivée des coliques et d'un reflux n'ont fait qu'accentuer ma décente aux enfers (oui oui j'ai été très très bas). Je n'étais pas préparée a tout ça et pour un bébé il n'y a pas de service après-vente s'il est défectueux. Assumer un bébé qui pleure de 18h à 4h du matin, ne fait pas de sieste la journée, pleure dans tes bras ou ceux de ton entourage, pleure dans les magasins, pleure, pleure, pleure... n'est pas chose aisée et les regards et conseils des autres n'arrangent rien.

    Durant cette période qui a duré un peu plus de 4 mois j'ai tout essayé, ostéopathe, homéopathie, conseils de professionnels de la petite enfance, la faire garder par des tiers personnes mais rien n'a fait cesser ses pleures et les miens non plus d'ailleurs. J'ai pris plus de 10kg et je n'osais plus aller nul part de peur qu'elle se mette à pleurer. Je me revois encore débarquer à 4h du matin chez ma mère pour qu'elle prenne le relais parce que j'avais besoin de dormir. Il était loin le tableau parfait de la vie avec un bébé que je mettais fait.

    Et puis un jour, j'ai arrêté de vouloir être parfaite et que mon bébé soit parfait. J'ai accepté le fait qu'elle pleure, je n'y pouvais rien et nous avons commencé à nous apprivoiser toutes les deux. La diversification alimentaire nous a aussi beaucoup aidé pour ses problèmes de ventre.

    Aujourd'hui, c'est une petite fille pleine de vie, très très remuante, trop parfois, qui dort 12h par nuit (oui je sais j'ai de la chance) et que j'aime plus que tout!

    Même si les premiers mois ne restent pas un très bon souvenir pour moi, je ne l'échangerais pour rien au monde ma Mouflette et j'ai accepté d'être une maman imparfaite à mes yeux mais parfaite dans les siens.

     

    Photo non libre de droits

     


    votre commentaire
  • Je m'entraine pour Masterchef

     

    Bon OK le titre est peut être un peu exagéré mais juste un peu alors! Aujourd'hui je te partage ma première recette de cuisine et j'en profite pour te présenter mon ami cookie! Depuis qu'il est entré dans ma vie je ne peux plus m'en passer et pour cause il me fait gagner un temps énorme en cuisine! Quand tu es une maman comme moi qui n'a jamais le temps et bien c'est important. Il est mon bras droit en cuisine et je remercie Lui d'avoir tapé dans le mille pour mon cadeau d'anniversaire (oui il est top top Lui). Aller c'est parti pour la recette:

    LE FILET MIGNON A LA CREME DE CAMEMBERT

    Ingrédients pour 4 personnes:

    • 1 filet mignon de porc coupé en tranches (moi j'ai opté pour des steaks de bœuf que je trouve moins gras)
    • 12 pommes de terre pelées
    • 1/2 camembert
    • 1 bouillon cube dilué dans 200 ml d'eau
    • 1 oignon émincé
    • 2 c.à.s de crème fraiche
    • beurre
    • Sel et poivre

    Recette:

    1. Faire dorer la viande avec le beurre et l'oignon  pendant 5 minutes dans le Cookeo
    2. Ajouter les pommes de terre, le bouillon et le camembert découpé en morceaux
    3. Saler, poivrer
    4. Mettre le Cookeo en mode cuisson rapide pendant 15 min
    5. Ajouter la crème fraiche en fin de cuisson et remettre le tout en cuisson rapide pendant 2 minutes
    6. Déguster

     

    Bonne dégustation!!!! Chez moi tout le monde a adopté cette recette

     

    Je m'entraine pour Masterchef

     

     


    votre commentaire
  • La BB crème de ma vie

    Bon tu es au courant (ou pas), cette nuit j'ai mal dormi. Tu me diras avec deux bébés, pourquoi elle se plaint?! Et bien non mes mouflettes n'y sont pour rien! C'est de sa faute à Lui!!! Dormir à ses côtés c'est pire que si t'étais installée au premier rang, à côté de la sono, à un concert de hard rock (ou autre Hein chacun ses goûts après tout). TU VISUALISES OU PAS?

    Heureusement, il n'y a pas longtemps j'ai découvert un produit miracle pour mes nuits pourries, oui parce que ça lui arrive souvent de me faire des concerts privés. La BB light crème de chez Garnier permet d'estomper toutes les imperfections, cernes et même le petites rides qui commencent à apparaître (oui à 24 ans je commence à me faire vieille), tout ça s'en avoir l'effet fond de teint. J'aime le fait d'avoir l'air naturel et en plus cette crème sent super bon. La texture est agréable et le soir avec une simple eau micellaire le démaquillage se fait en un clin d'œil et la peau est impeccable.

    Depuis que je l'ai testée je ne peux plus m'en passer et elle a une place de choix dans ma trousse beauté. Pour les mamans qui n'ont pas le temps comme moi, il est possible de passer par la case maquillage le matin en seulement 2 minutes entre deux couches et deux biberons. Ne pas ressembler aux fesses d'un babouin pour sortir c'est important pour moi parce qu'après tout on est pas que des mamans!

     


    votre commentaire
  • 9 mois plus tard : mes accouchements partie 1

    Tu vas vite découvrir que je fais toujours dans l’original et pendant mes accouchements je me suis vraiment donnée à fond. On va commencer par l’accouchement de ma Prem’S.

     

    On rembobine le film 20 mois en arrière, en Juillet 2014. Pour les fans de foot qui sont dans la salle, oui j’ai accouché pendant la dernière coupe du monde. J’ai même regardé la finale en direct de la maternité ahah.

     

     Cette grossesse je l’ai un peu vécue toute seule car Lui à cette époque (bon qui ne remonte pas si loin) était militaire et basé à 4h de route de la maison. Mais bon je l’ai quand même bien vécue et nous étions pressés tous les deux de l’accueillir cette louloute !

     

    A 37 semaines d’aménorrhée plus 2, BOUM contractions (bah oui BOUM comme ça d’un coup) à 20h! Zut on est mercredi et forcément Lui n’est là que le week-end (vie ma vie de femme de militaire)! Heureusement, j’ai une super maman (pleins de paillettes sur elle) qui assure et qui m’héberge la semaine pour ne pas que je sois toute seule. Bon à ce moment-là elle m’a quand même répondu « Attends je regarde Plus belle le vie après on va à la maternité ! » (Oui on est fan et on assume ahah).

     

    Bon une fois notre série terminée, oui j’ai pu patienter parce que je ne savais pas encore ce que c’est une vraie de vraie contraction, nous voilà en route pour la maternité. D’après la sage-femme, ce sont peut-être des contractions de début de travail ou peut-être pas, mon corps s’entraine d’après elle (Quoi ? mais on m’avait pas prévenu qu’il y avait un entrainement avant).

    Donc retour à la case chez ma mère qui elle part se coucher. Moi, pas possible de dormir alors bah je me pose avec mes contractions devant un match de foot que je n’ai pas vraiment regardé au final, trop occupée à calculer mes contractions sur la super application de mon téléphone ! 

    A minuit, retour à la maternité mais avant il y a l’épreuve du feu, tu as envie de savoir ce que c’est hein ? Dans l’hôpital de ma ville il n’y a pas d’entrée direct pour les urgences de la maternité la nuit, il faut donc emprunter le passage pour les urgences générales. Et alors là petit moment de solitude. Imagine moi, traversant un long couloir d’au moins 1 kilomètre (bon ok j’exagère un peu mais pas trop) avec des contractions énooormes, marchant comme euh comme je ne sais pas trop avec quoi me comparer à ce moment mais t’imagines quand même ma démarche, et de chaque côté du couloir à chaque porte ouverte (3 pour être exacte) des médecins, des hommes forcément, m’applaudissant et me souhaitant bon courage avec un petit sourire en coin. Alors à ce moment précis je me suis demandée si la case accouchement était obligatoire pour avoir un bébé !  

     

    Enfin bref me voici de nouveau avec la sage-femme qui m’examine, je suis à 3 cm (QUOI ??? Que 3 ??? Mais c’est quand la péridurale ???). On me garde à la maternité et on nous installe en salle de pré-travail. Une heure et des brouettes plus tard, une fois à 4 cm j’ai le droit à la péridurale. Et alors là attention ça commence à faire peur éloignes tes enfants de l’écran.

    Il est 2h30 du matin, la sage-femme fait sortir ma mère de la salle d’accouchement pour que l’anesthésiste puisse me poser la péridurale. Super jusque-là tout va bien. Madame l’anesthésiste entre dans la pièce pas de bonjour, OK ça va bien se passer ! On m’installe sur la table d’accouchement. Tu la connais la position pour la pose de la péridurale hein ? Non ? Je t’explique !

    Il faut se mettre perpendiculaire à la table, le dos au plus près de l’anesthésiste ce qui fait que tu te retrouves les jambes tendues sur la table et en plus de ça il faut faire le dos rond ! C’est bon tu visionnes bien là ? Et bien moi du haut de mes 1m60, impossible de garder cette position sans bouger surtout avec des contractions et une personne qui me touche le dos sans même prendre la peine de me prévenir et qui en plus de ça a une aiguille. Oui d’habitude les aiguilles j’aime bien ça, je suis infirmière je te rappelle, mais alors quand c’est pour moi je ne supporte pas. Il a donc fallu qu’elle s’y reprenne à trois fois avant de réussir à me la poser. Je te passe l’énervement de Madame l’anesthésiste et ses gentils petits mots pour me rassurer (ou pas). Mais bon après ça j’ai au moins pu dormir… 2h !!

    Oui enfin pas d’affilées parce que toutes les heures il faut qu’on t’examine toussa toussa et puis il faut percer la poche des eaux aussi pour que puce puisse descendre car mademoiselle a décidé de ne pas s’engager pour l’instant. A 8h, je suis à 10cm c’est bien mais ma fille ne s’engage toujours pas dans mon bassin et en plus elle ne  regarde pas du bon côté apparemment. Bon je ne sais pas trop ce que ça veut dire mais le seul truc que je sais c’est qu’il va falloir qu’un médecin la tourne ! SUPER ! En fait quand tu accouches ton intimité bah tu peux la laisser chez toi aujourd’hui c’est portes ouvertes ! Bref il fait ce qu’il a à faire mais sauf qu’au moment de retirer son bras un truc effrayant est tombé par terre. Tellement effrayant que le médecin, la sage-femme et ma mère ont poussé un HANNNN bien synchro ! Moi aussi j’ai eu peur mais à cause d’eux ! Je n’ai jamais su ce que c’était que ce truc, ma mère n’a jamais voulu me le dire (ça devait vraiment faire peur alors).

     

    A partir de ce moment la péridurale a commencé à moins bien fonctionner donc j’ai commencé à être moins agréable (bon OK je me suis transformée en connasse mais j’ai le droit j’ai mal). Et en plus je crois que je suis tombée sur la pire des sages-femmes niveau relationnel (bah oui j’ai pas de chance je te l’ai dit).

    Depuis mon arrivée j’étais avec une sage-femme très douce et accompagnante alors que celle-là a commencé d’entrée de jeux par me dire « T’as voulu faire un enfant maintenant va falloir le sortir » OK bon j’ai préféré ne pas lui répondre sinon je pense que ça aurait mal fini pour elle (oui la douleur peut me rendre violente). Depuis quelques minutes déjà l’appareil qui est censé m’envoyer le produit pour la péridurale bip et cette charmante Dame appuie sur un petit bouton sur le côté ce qui fait cesser le bip. Sur le coup je suis contente.

     

    Au fil des minutes la douleur est de plus en plus forte au point de me faire vomir (ah oui je t’ai prévenu qu’on était en plein film d’horreur). Ma mère appelle à plusieurs reprises la sage-femme qui d’après elle ne peut rien faire, « Bah oui c’est ça un accouchement madame et puis de toute façon je suis sûre qu’elle retiens son bébé parce que le papa n’est pas arrivé ! ». GRRRR celle-la, j’ai bien fait de ne pas lui parler quand elle entrait dans la salle.

     

    Il est maintenant 10h30, est un charmant Monsieur entre dans la salle pour vérifier que la péridurale fonctionne bien. Et là à notre plus grande surprise, enfin plutôt celle de ma mère, moi je n’étais plus vraiment présente à ce moment-là, nous dit que la péridurale est éteinte (QUOI ??? Mais ça fait des heeeeuuures que je dis que j’ai mal) ! La … de sage-femme avait tout simplement éteint la péridurale parce que le bip l’énervait. Heureusement pour elle que tout de suite après on s’est installé pour l’accouchement parce que je crois que j’aurais pu vraiment devenir violente à cet instant. Bon tu dois te dire : Mais au faite il est où le père ? Et bien Lui a été informé de l’avancée des choses tout au long de l’accouchement par ma mère. Tu devines le moment où il a pointé le bout de son nez ? Oui oui au moment où j’étais en pleines poussées. Je le vois encore arriver avec son sac à dos sans blouse, sans petits chaussons (bah oui il avait pas eu le temps). 5 min plus tard à 11h06 précise notre petite poupée de 2kg680 pour 47cm, voyait le jour.

     

    THE END

     

    Il y a encore quelqu’un ?

     

    Bon j’espère que la première partie de 9 mois plus tard : mes accouchements t’as plu, suite au prochain épisode avec ma Deu’Z .

     

    En attendant pleins de paillettes sur toi !!!

     

    Image non libre de droits

    Cadre: Maisons du Monde

     


    votre commentaire
  • Au secours je te raconte ma vie !!!

    Il était une fois un charmant jeune homme et une charmante jeune femme qui eurent le coup de foudre l'un pour l'autre et qui décidèrent de faire un petit bout de chemin ensemble. Ils se marièrent (bon en faite on s'est pacsé c'est déjà pas mal) et eurent beaucoup d'enfants...

    NON NON NON STOP on arrête le conte de fées plein de paillettes, déjà beaucoup d'enfants se sera sans moi (on va éviter de précipiter notre entrée en hôpital psychiatrique Hein) et en plus les contes de fées ça existe même pas!

    Bon sérieusement, il y a Moi, 24 ans, en couple avec Lui depuis 6 ans et parents un peu fou de Prem'S née en Juillet 2014 (aussi folle que ses parents mais totalement attachiante) et de Deu'Z née en Janvier 2016 (bon elle la pauvre elle se demande dans quelle famille elle est tombée, peut être une erreur à la maternité?).

    Dans la vie, je suis une maman, une épouse (oui on est pacsé mais c'est pareil) mais j'ai aussi un boulot, je suis infirmière depuis bientôt 3 ans. C'est cool ça non? C'est un des métiers préférés des Français! Top la classe mais tu verras quand je vais te raconter mes journées de boulot tu vas le préférer beaucoup moins mon boulot même si je l'aime quand même Hein.

    Sinon mise à part ma famille, dans la vie j'aime le shopping, la cuisine (bah euh oui je suis une vraie fille), les bons plans, les nouvelles expériences mais aussi râler (bah oui je t'ai dit je suis une vraie de vraie fille). Tu pourras retrouver tout ça sur mon blog alors n'hésites pas à me suivre! C'est parti!!!

    PSSSSSSTTT avant de partir je te dis un petit secret, mon prochain article aura pour thème mes accouchements. Il y aura du sang, des larmes, des cris tout pour faire un bon film d'horreur mais quand même je te le dit pour ne pas que tu t'enfuis en courant se sont les plus beaux jours de ma vie (bon OK avec mes yeux de maman).

    Aller paillettes (celles retirées au conte de fées tout à l'heure) sur vous tout le monde 

    Image non libre de droit

    Cadre: maisons du monde


    votre commentaire